Attaque de requin à Saint-Leu : 1 mort

Un jeune homme de 29 ans a été attaqué par un requin à Saint-Leu, du côté de la Pointe au sel. Malgré les secours, le surfeur est décédé sur place des suites de ses blessures. Cet énième drame aux abords de nos côtes monte le nombre d’attaques de requins à 21, dont 9 mortelles en seulement 8 ans. Pour une aussi petite île, cette statistique est tout simplement catastrophique et fait de la Réunion la zone la plus dangereuse du monde et de loin… Pourtant toujours pas de décision à la hauteur de la crise malgré les preuves, malgré les vidéos démontrant la réalité de cette nouvelle omniprésence des requins à la Réunion.

Cette crise requins n’en finit plus de détruire les hommes et toute notre île : l’économie et l’emploi aussi sont impactés. Faut-il une décentralisation plus poussée dans les domaines de la gestion de la mer, des plages et des ports ? Les élus arrivés par fraudes électorales massives sont-ils compétents pour gérer la catastrophe en cours, y ont-ils d’ailleurs intérêt par la pauvreté ainsi provoquée (plus il y a de pauvres, plus les achats de voix sont faciles) ? Faut-il une action démocratique historique pour que la société civile, notamment les militants de la crise requins, soient enfin véritablement représentés au pouvoir pour prendre les décisions qui s’imposent ? On le voit : tous les sujets sont liés et la crise requins n’y déroge pas.

Réaction émouvante mais juste de Thierry Canestri, oncle du petit Elio décédé dans une autre attaque :

Publicités