Municipales 2014 annulées à Sainte-Rose

Bruno Mamindy-Pajany 1

Le Conseil d’Etat vient de confirmer l’annulation des élections municipales de mars 2014 à Sainte-Rose. Le maire Bruno Mamindy-Pajany doit remettre son mandat en jeu et les électeurs de cette commune retourneront aux urnes. En cause: une enveloppe de 142 bulletins qui n’est pas arrivée à temps à la préfecture le soir du 2nd tour. Arrivée que le lendemain, elle est susceptible d’avoir vu son contenu modifié entre-temps. Élément qui a suffit à jeter le doute sur la sincérité du scrutin et à l’annuler.

Les manipulations d’enveloppes et des urnes sont monnaie courante à la Réunion. Les maires organisant les élections, ils ont toute largesse pour les « gérer à leur façon ». Car les employés communaux sont des contrats précaires menacés de licenciement à tout moment, s’ils ne font pas ce qu’on leur demande. Car les opposants aux maires n’ont pas toujours les moyens humains (assesseurs et scrutateurs) de vérifier le bon déroulement des scrutins. C’est pourquoi vous voyez souvent le maire sortant (ou le candidat soutenu par celui-ci) remporter l’élection sans souci. La démocratie à la Réunion, une vaste blague.

Publicités