Des surfeurs créoles appellent au rassemblement des Réunionnais

Surfeurs créoles arranguant les créoles 1

Des surfeurs créoles réagissent à la crise requins et demandent à tous les créoles de les rejoindre. Ils expliquent que le problème est celui de tous les Réunionnais et non pas seulement celui des zorèy.

Ces surfeurs dénoncent le manque de conscience de certains Réunionnais dans la crise requins. « Faut pas laisse demounes batay a nout place. » « On a tous à être concernés. » Ils regrettent également le clivage ethnique alimenté par des mauvais esprits et appellent à l’union de tous les Réunionnais en redonnant la définition même de la Réunion: son métissage. « La force qu’on avait avant c’était d’être tous solidaires, le métissage c’était notre identité. C’est fini ça le le blanc, le noir, le créole, le zorèy… » « Le créole doit se sentir concerné, c’est pour lui qu’on se bat. »

Ensemble ils rappellent la valeur ajoutée qu’apporte le surf à l’île de la Réunion. Que ce sport donne des champions du monde et participe ainsi à la promotion de notre île qui souffre tant de déficit d’image dans la compétition touristique. Le surf est un outil, une publicité à préserver. Qu’il n’est pas normal qu’on soit passé de champions du monde de surf à « champions du monde des attaques de requins… »

Aussi ils se disent consternés par la logique de certains commentateurs et des autorités, quant à l’absence de mesure concrète pour résoudre la crise. « Quand il y a une attaque de tigre dans un village qu’est-ce qu’on fait ? Ben on va tuer le tigre. » « C’est vraiment inadmissible de rester là, les bras croisés, sans rien faire. » « C’est aberrant d’avoir les yeux aussi bouchés que ça. » « Avant on pêchait des requins il y avait moins d’attaques. Aujourd’hui on ne pêche plus, c’est eux qui nous pêchent. »

Publicités