L’adjoint de Gironcel bourre les urnes

Maurice Gironcel 4

Entendu aujourd’hui par une juge d’instruction à Saint-Denis, le 10ème adjoint au maire de Sainte-Suzanne a été mis en examen pour un bourrage d’urne lors des Européennes de juin 2014. Pendant cette audition, Alain Pothin a reconnu avoir bourré les urnes au profit du candidat Younouss Omarjee élu député européen pour la Réunion. Le conseiller municipal de Maurice Gironcel a ainsi ajouté des voix au crédit du candidat PCR. Des voix d’électeurs bien inscrits, mais en réalité abstentionnistes.

Younouss Omarjee 1

Cette pratique est courante à la Réunion et se passe en général en fin de journée du scrutin, en particulier de 17 à 18 heures. Les tenanciers du bureau regardent la liste d’émargement pour voir qui s’est abstenu de voter et signent à la place de l’électeur absent afin de couler un bulletin à sa place. Cette fraude électorale est possible parce que seuls les grands partis ont moyen de placer des scrutateurs dans tous les bureaux, les « petits candidats » étant ainsi assurés de se faire avoir, de se faire voler leur véritable score. De plus il arrive souvent que ces grands partis se mettent d’accord pour fermer les yeux sur le bourrage d’un parti adverse, s’entendant pour se renvoyer l’ascenseur lors d’une prochaine élection.

Ainsi va la démocratie à la Réunion. Il n’y a pas d’élections, pas de débat politique, juste une caste de dictateurs qui ont usurpé des étiquettes nationales factices, pour s’attribuer tous les postes de décision et s’enrichir personnellement sur le dos de la population. Pour capter les milliards d’euros censés servir une politique de développement. Tant qu’on les laissera faire comme de simples et inutiles spectateurs, on attendra toujours ce développement: économie, logement, éducation, santé, infrastructures, etc.

Chute du mur de Berlin 2

Publicités