Gilbert Annette détourne le CRE de Eric Beeharry pour acheter 160 000 voix

Gilbert Annette 2

Gilbert Annette, qui a reçu François Hollande dans l’île dernièrement, a proposé un projet au Président de la République. Il veut utiliser le RSA donné aux demandeurs d’emploi pour financer leurs contrats d’avenir dans les associations et les collectivités locales. Monique Orphé, députée proche du maire de Saint-Denis, discute actuellement de cette possibilité avec l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales).

wpid-cropped-Ensemble-2.jpg

Mais cette idée ne vient pas de Gilbert Annette. Il s’agit du CRE de Eric Beeharry (fondateur du mouvement citoyen Ensemble), destiné à créer de l’emploi dans l’économie réelle. Le Contrat Relance Emploi consiste à mixer RSA et contrat en alternance. En embauchant en contrat de professionnalisation, l’entreprise reçoit le RSA du demandeur d’emploi le temps du contrat. Ce qui réduit fortement le coût de ce salarié. Et permet aussi de voir venir, de s’assurer avec cette période d’essai un retour sur investissement au travers de cette formation en alternance qui fournit une compétence monétisable en chiffre d’affaires (commercial), en économie de gestion (comptable), en innovation produit, etc. Le but étant de susciter la croissance des entreprises, la création d’emplois et diminuer le nombre de chômeurs. Le côté astucieux du CRE est là: créer beaucoup d’emplois sans dépense publique supplémentaire… avec les budgets du RSA.

Or le projet de Gilbert Annette pervertit ce CRE bien intentionné. Car en ne destinant les fonds du RSA qu’aux contrats d’avenir du secteur non-marchand (associations et collectivités locales), on ne génère aucune croissance économique et on donne un pouvoir supplémentaire aux « élus » réunionnais. Il y a plus de 80 000 bénéficiaires du RSA à la Réunion. Si 40 000 bénéficient de ce dispositif de Gilbert Annette, on aura au minimum 160 000 voix qui seront achetées (voix du bénéficiaire + 3 proches). Déjà que la démocratie réunionnaise était en piteux état, avec ce projet du maire de Saint-Denis elle risque de tout simplement disparaître et laisser place à la dictature totale tant rêvée par les politiciens réunionnais.

Article de News974 sur le CRE du 17 août 2012

Article de Zinfos974 sur la rencontre de Monique Orphé avec l’IGAS du 3 septembre 2014

dictateur2

Publicités