Municipales : ces élus qui tabassent…

Franck Sanson 1

La campagne électorale est émaillée d’incidents, de violences de toutes sortes. Alors que certains naïfs croyaient ces pratiques caverneuses révolues, la réalité est toute autre. Les politiques et les journalistes de notre île ont eu beau nier les agressions politiques, ils sont désormais obligés de les reconnaître et d’en parler. Grâce à Internet, la force des réseaux sociaux permet aujourd’hui d’établir des vérités pas toujours très jolies, que les journaux réunionnais – agences de com’ des politiques – ne souhaitent pas sortir.

Dans ces agressions on parle souvent de militants surexcités, incontrôlés. Qui peut y croire ? On sait bien qu’ils intimident, agressent sur ordre de leurs candidats qui les ont payés. Ces derniers sont connus du grand public. Ces commanditaires sont des élus déjà en place, des ténors des partis politiques au pouvoir. Quand les mass media vous les présentent en beau costume, bien sous tout rapport, la caméra éteinte ils s’en vont vite retrouver et trinquer avec les voyous qu’ils ont embauchés pour vous tabasser.

C’est la Réunion cachée. Celle des politiques réunionnais se comportant comme des sauvages d’un autre temps, tandis que la société réunionnaise est passée au 21ème siècle. A l’heure d’Internet et de la mondialisation des Droits de l’Homme, comment notre population de plus en plus éduquée pourrait-elle se reconnaître en ces mini-Poutine ? On nous répond: « C’est la Réunion… c’est le folklore local… » Dire cela est un sacré mépris pour les Réunionnais modernes, évolués qui veulent rompre avec la Préhistoire.

Il faut le dire et l’affirmer autour de nous. Non nous ne sommes pas de votre tempérament, élus de la Réunion. Vous êtes incultes, violents, ringards, tout ce que nous n’aimons pas. Nous voulons une Nouvelle Réunion, qui nous ressemble. Celle de la paix, du développement, de la démocratie. « Elus », vous ne nous représentez pas. Vous n’êtes là que par votre force de corruption et votre force tout court… Nul ne peut se prétendre légitime avec de tels procédés. Vous faîtes partie du passé, êtes des aberrations de l’Histoire, des anachronismes qui seront régulés par un saut de la Réunion dans la modernité.

Publicités