Nassimah Dindar mise en examen

Nassimah Dindar 2 mise en examen

La Présidente du Conseil Général a été mise en examen pour discrimination à l’embauche. Elle rejoint ainsi Jean-Jacques Vlody et Bachil Valy, conseillers généraux également mis en examen et soupçonnés d’avoir utilisé une association du Tampon pour y embaucher des électeurs, suite aux Cantonales de 2008. Électeurs qui bien sûr demandent à tous leurs proches de voter pour ces politiques.

Dictature

L’association en question est le Foyer de Terre-Rouge et est financée par le Département. Mais ce qu’il faut retenir c’est que ce genre de pratiques est très répandu à la Réunion et concerne des centaines d’autres associations, les SEM (sociétés d’économie mixte) et les collectivités locales réunionnaises. Ces structures publiques ou privées financées par le public constituent un véritable réservoir de voix pour les politiques au pouvoir. De fait ils n’ont pas besoin d’établir un programme sérieux de propositions, ni d’afficher un bon bilan pour gagner les élections. Seuls les achats de voix comptent.

wpid-rc3a9publique-bananic3a8re-1.jpg

Incompétence généralisée

C’est un mécanisme de dictature donc, mais aussi de mise en place d’une incompétence généralisée. Car en ne renouvelant pas les employés expérimentés de l’association et en les remplaçant par des personnes sélectionnées sur affinités politiques, on comprend que la structure perd en personnels formés et par conséquent en efficacité. Cette logique de nivellement par le bas est à l’oeuvre partout à la Réunion, dans les associations, dans les SEM, dans les collectivités et jusqu’aux postes politiques les plus élevés. C’est pourquoi la crise perdure et s’amplifie dans notre île. Parce que les responsabilités sont confiées à des incompétents. Alors que si elles étaient données à des compétents, on verrait la Réunion s’en sortir par une meilleure gestion des deniers publics et la mise en place de politiques pour le décollage économique. Lequel décollage ferait reculer la pauvreté par l’emploi et renforcerait l’action de solidarité aux plus exclus par les fonds sociaux économisés via la diminution du nombre de chômeurs et d’inactifs à aider.

Pas besoin d’être Einstein pour le comprendre. Mais force est de constater que peu comprennent cet entubage généralisé à l’île de la Réunion… A croire qu’ils aiment ça !

Publicités