Alain Bénard inéligible

image

L’ancien maire UMP de Saint-Paul Alain Bénard a été condamné pour achat de voix. Il a en effet réglé la facture d’eau de 1 000 foyers, lors des dernières élections municipales. Maire sortant à l’époque, il avait toutes facilités pour détourner le CCAS à des fins purement électorales. A raison de plus de 500 € d’aide par foyer, plus de 4 000 voix ont ainsi été achetées (comptez parents et amis du bénéficiaire). Plus les autres formes d’achat de voix et de fraudes électorales (contrats de travail dans le public, argent et alcool distribués dans la rue, bourrage des urnes, …), cela suffit à passer au 2nd tour voire gagner au 1er tour.

République bananière

Alors qu’en métropole on a des politiques économiques pour développer l’économie, créer des emplois et enrichir la population, les politiques réunionnais ne font rien. Tandis que les collectivités locales sont faites pour aider tout au long de l’année, leurs dirigeants réunionnais distribuent les aides sociales surtout en période électorale. Il s’agit donc là d’un détournement flagrant des institutions républicaines, afin de les transformer en machines à créer des pauvres et à entretenir des dictateurs des tropiques.

Alain Bénard a été condamné, mais il reste encore bien d’autres tyrans en activité. Alain Bénard a été condamné, mais bien après avoir effectué tout son mandat. On ne peut pas dire que ça dissuade les partis politiques en place – ils sont tous impliqués – de récidiver. D’autant plus qu’ils ont déjà désigné les remplaçants des condamnés pour repartir pour un tour de dictature.

Réveillons-nous citoyens

Combien de temps accepterons-nous cela encore ? C’est indigne d’un territoire censé faire partie de l’Union Européenne. Cette pauvreté organisée est indigne d’une société du 21ème siècle. Alors faîtes le savoir autour de vous. Partagez et ensemble sortez-vous de la Matrix conçue par vos abuseurs de masse.

image

Alain Bénard a écopé d’1 an de prison avec sursis et de 3 ans d’inéligibilité. A son âge avancé cela sonne comme un départ en retraite forcée. Une racaille en moins diront certains…

Publicités