Dictature à la Réunion : Zinfos974 confirme enfin

explosion 1

News974 ne fait jamais de la publicité pour les autres journaux de l’île, parce qu’ils sont trop complaisants avec la classe politique réunionnaise, laquelle est recordman de la corruption, des fraudes électorales et de l’incompétence en France. Mais quand l’un d’entre eux évoque enfin les vices des politiques réunionnais et reconnaît même en être dépendant, ça mérite d’être relayé. Nous relayons également cet article, car il fera comprendre à nos lecteurs que News974 n’est plus seul à parler de la dictature réunionnaise. Nous vous sommes donc utiles, puisque nous influençons la presse et même les politiques.

Ainsi Zinfos974, par le biais du blog de Pierrot Dupuy (son rédacteur en chef), a énuméré et expliqué la liste des moyens utilisés par les « élus » pour se faire élire et réélire en toute illégalité. Distribution aux électeurs de contrats précaires dans le public, d’argent liquide, d’aides du CCAS (en hausse exponentielle à l’approche des élections), achat des médias via les annonces publicitaires, Justice fermant les yeux malgré les preuves apportées, les divers outils pour acheter et frauder les élections sont passés en revue. On regrettera néanmoins l’oubli du bourrage des urnes et des violences politiques.

République bananière 1

L’article est riche et informatif. Dommage qu’il débute sur l’affaire Bettencourt-Sarkozy. Celle-ci étant déjà relatée dans les autres médias, Pierrot Dupuy aurait pu s’en passer. Peut-être voulait-il moins choquer ses petits copains de la politique réunionnaise, en démarrant par une longue introduction sur le national.

Il n’empêche qu’il a eu le courage de parler et cela doit être encouragé. Car personne n’ose dire ce qu’il sait sur la dictature à l’île de la Réunion. Trop peur de finir à la rue ou à l’hôpital…

Mais de là à voir ces vérités à la TV, ce ne sera pas pour demain. Car étant soumises elles aussi au diktat des politiques réunionnais, elles ne peuvent le faire. C’est donc une mobilisation populaire qui pourra les forcer à en parler et ainsi informer tous les Réunionnais de ce qu’on leur fait dans le dos: démocratie volée, pauvreté organisée, diseurs de vérité tabassés, etc. Raison pour laquelle des dirigeants de la Réunion parlent de 2014 comme de « l’année de tous les dangers ». Car ils sentent bien le vent tourner et leur fin arriver. Pierrot Dupuy aussi, d’où ce soudain éclair d’honnêteté (il est au courant de tout ça depuis des décennies). Il balance « avant » pour ne pas se retrouver sur le banc des accusés « après ». Que tous ceux qui savent « le système réunionnais » agissent de même. La Nouvelle Réunion vous remerciera.

Retrouvez l’article ici.

Publicités