Les Pirates débarquent à la Réunion

Un nouveau parti politique éclot à la Réunion. Moderne et connu pour ses liens avec les Anonymous et les Indignés, le Parti Pirate a une influence mondiale et a donc logiquement gagné notre île.

Depuis quand le Parti Pirate existe-t-il à la Réunion ?

Il y a officiellement des membres réunionnais du Parti Pirate depuis 2011 et nous avons créé le Parti Pirate Réunionnais pour aborder les Législatives de 2012. Un grand nombre de réunionnais sont au courant des récents succès électoraux du Parti Pirate en Allemagne (où il est devenu la 4ème force politique du pays), mais ignore encore que cette vague démocratique a atteint les rivages de la Réunion.

D’où vient-il ?

Le terme de « pirate » est utilisé pour désigner ceux qui partagent leurs connaissances et leurs cultures notamment via Internet. Mais nous sommes tous des « pirates », car depuis notre plus tendre enfance nous imitons nos parents puis à l’école nous copions et recopions pour apprendre. Devenus adultes, nous nous inspirons de nos modèles et reproduisons leurs oeuvres. Depuis sa création en 2006 à l’initiative d’un informaticien suédois (Rick Falckvinge), le Parti Pirate, désormais présent dans plus de soixante pays, a connu un essor incroyable avec l’élection de deux députés au Parlement Européen en 2009 et de quarante-cinq députés dans les parlements allemands fin 2011/début 2012.

Quelles sont ses valeurs et propositions ?

Le Parti Pirate est un mouvement social et politique mondial ralliant celles et ceux qui aspirent à une société capable de partager fraternellement les savoirs culturels et scientifiques de l’Humanité, de protéger l’égalité des droits des citoyens grâce à des institutions humaines et transparentes et de défendre les libertés fondamentales sur Internet comme dans la vie quotidienne. Nous luttons pour :

– Redéfinir le rôle du travail dans la société et instaurer une réelle égalité des chances par la mise en oeuvre du revenu d’existence (revenu de base),
– Réviser le droit d’auteur (loi archaïque établie au début de l’imprimerie pour contrôler la diffusion
des savoirs) et les lois sur la propriété intellectuelle (interdire de breveter le vivant),
– Préserver la neutralité d’Internet, empêcher le fichage abusif et autres atteintes à la vie privée,
– Réhabiliter la politique par une véritable transparence à commencer par l’accès libre aux données
publiques en particulier celles du Trésor Public et de ses usages,
– Interdire le cumul des mandats (un femme ou un homme = un mandat) et réformer nos institutions qui favorisent la concentration des pouvoirs, les conflits d’intérêt, la mise en place de caste sociale et
détournent les élus de leur mission première: l’intérêt général.

Pierre Magnin, Parti Pirate Réunionnais

Publicités