Au secours ! La censure arrive !

Alors que nous avions commencé ce journal par un sondage sur la liberté de la presse à la Réunion, vous aviez répondu à la quasi unanimité que la presse réunionnaise n’était pas libre. Ce qui nous avait encouragé davantage à démarrer News974. Et vous ne croyiez pas si bien dire.

Récemment, nous avons interviewé le CRIJ sur l’orientation et la formation des jeunes à la Réunion. L’échange révélant les défaillances de nos élus, nous avions alors titré: « Le CRIJ critique les politiques ».

Peu après, le CRIJ nous a demandé de changer ce titre de peur de subir des « retombées négatives ». Nous avons argué qu’il n’y avait rien d’incorrect. Mais le CRIJ a insisté, répétant que ce titre pourrait leur être très dommageable. Pour précision, les actions du CRIJ sont financées par les collectivités locales. Ce qui veut dire que le centre risquait des coupes budgétaires.

Après discussion nous avons donc cédé à leur requête, malgré notre ligne éditoriale de totale liberté. Néanmoins, nous ne pouvions le faire sans le dénoncer. Car il s’agit là d’un mécanisme de dictature et c’est bien ce genre de comportement qui empêche la Réunion d’avancer, d’appliquer les bonnes réformes et qui génère la pauvreté généralisée et en définitive le chaos.

Quoiqu’il en soit, il faut y voir du positif. Car News974 débute à peine et nous dérangeons déjà !

Publicités