Un patron parle : « Nos élus ne sont capables de rien. A part des contrats précaires contre des voix. »

Estime Kréol est une nouvelle marque de vêtements à la Réunion. Prometteuse, cette entreprise de jeunes dynamiques nous donne son sentiment sur la création d’entreprise et les politiques.

Estime Kréol, depuis quand existez-vous ? Quels produits fabriquez-vous ?

Cela fait plus de six mois qu’on existe. On travaille avec plusieurs magasins et là on finalise notre commerce en ligne, notamment pour nos clients hors de l’île (beaucoup de demande de métropole). On fabrique des t-shirts, des casquettes, des shorts, des débardeurs, des hauts, des robes de plage, etc.

Comment expliquez-vous l’engouement de ces dernières années pour les vêtements péi ?

Cet engouement est dû à l’identité et à la fierté de la personne. Estime Kréol a été créée pour que le créole retrouve son identité et ses repères. Puisque depuis qu’on a Internet, nos enfants ne connaissent plus la culture, la tradition, les fruits, etc. La nouvelle génération ne connaît pas les jeux lontan par exemple.

Quels freins avez-vous rencontré pour démarrer l’entreprise ?

Le souci qu’on a eu, c’est la lenteur de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) et du TGI (Tribunal de Grande Instance) pour avoir les papiers. Mais aussi l’incompétence de leurs conseillers.

Vous arrivez à vendre également à des magasins en métropole, c’est donc de l’export. De quoi auriez-vous besoin pour vous développer plus vite ?

Oui on négocie actuellement avec des magasins de métropole et on travaille déjà pour des magasins de Mayotte. On a besoin d’un peu de financement et de beaucoup de publicité. On aimerait avoir des créoles connus pour représenter la marque.

Que pensez-vous des politiques à la Réunion ? En font-ils assez pour les créateurs d’entreprise ?

Ils n’en font pas assez pour les créateurs, surtout au niveau du suivi.

Nos élus sont-ils capables de proposer un avenir aux jeunes avec de vrais emplois ? Les contrats précaires dans la fonction publique, qui sont leur seule proposition, sont-ils de l’enfumage ? Un moyen facile d’acheter des électeurs dans le besoin et donc à leur merci ?

Nos élus ne sont capables de rien. A part cumuler des mandats et offrir des contrats précaires contre des voix. Il suffit de voir les deux collectivités de la Région et du Conseil Général: plus besoin de diplôme, il faut juste une bonne relation.

Si un mouvement de Réunionnais rassemblés en dehors des partis politiques et capables de réaliser le plein emploi (propositions économiques fortes) naissait, cela vous intéresserait ?

Bien sûr…

Indignados 1

Publicités